Vous êtes ici

MARTYR

théâtre
  • DE
    Marius von Mayenburg
  • MISE EN SCÈNE
    Matthieu Roy – Cie du Veilleur
MARTYR © Serge BLOCH
  • 6 Novembre 2014 - 23 Novembre 2014
Reportage France 3
Reportage France 3
, La minute pédagogique
La minute pédagogique

Publiée en 2012, Martyr est la dernière pièce de Marius von Mayenburg. Adoptant la structure d’un scénario de film, le dramaturge allemand déploie en vingt-sept scènes fondues et enchaînées la crise mystique de Benjamin qui, par ses nouveaux principes extrémistes, bouleverse sa mère, ses camarades et bientôt son lycée tout entier. Petit à petit, l’adolescent se drape d’un habit de martyr pour dénoncer les failles des systèmes d’éducation auxquels il est confronté : familial, scolaire et même théologique. Déstabilisant le prêtre lui-même, la transformation profonde de Benjamin suscite hésitation et désarroi chez la plupart des adultes, dépassés par la conviction avec laquelle le jeune homme revendique comme seule loi les saintes écritures. Un peu plus téméraire, la professeure de biologie répond à ses provocations et entame avec lui une lutte philosophique, morale et idéologique.

 

Renforçant la focalisation subjective, le metteur en scène Matthieu Roy choisit d’utiliser une spatialisation sonore et une amplification vocale qui rendent plus concrètes encore les répercussions de cette quête spirituelle sur l’entourage de Benjamin. L’onde de choc est violente et se propage au-delà de la fiction : les spectateurs eux-mêmes s’immergent dans ce combat d’idées. Ici, le théâtre s’empare d’une question de société brûlante et ouvre – par le biais de la fable et de l’imaginaire – un espace propice au débat citoyen entre toutes les générations.

Avec Claire Aveline, Clément Bertani, Philippe Canales, Romain Chailloux, Carole Dalloul, Rodolphe Gentilhomme, François Martel, Johanna Silberstein

Traduction Laurent Muhleisen | scénographie Gaspard Pinta | costumes Marine Roussel | lumière Manuel Desfeux | son Mathilde Billaud | coiffures, maquillages et effets spéciaux Kuno Schlegelmilch | régie générale et lumière Gabriel Galenne | régie plateau Jean-Charles Pin | régie son Laurent Savatier | Assistanat à la mise en scène Marion Lévêque 

L’Arche est éditeur et agent du texte représenté.

• Production Cie du Veilleur • Coproduction Théâtre Auditorium de Poitiers / Théâtre du Nord – CDN – Lille Tourcoing Région Nord-Pas-de-Calais / Théâtre Gérard Philipe – centre dramatique national de Saint-Denis / l’Onde – Théâtre et Centre d’art de Vélizy-Villacoublay / Théâtre de Thouars – scène conventionnée / Halle aux Grains – scène nationale de Blois / Moulin du Roc – scène nationale de Niort / Faïencerie Théâtre de Creil – scène conventionnée / MA Scène nationale – Pays de Montbéliard. Avec le soutien du DICRéAM, de la Région Poitou-Charentes, du CNT, de l’ADAMI. Le décor a été réalisé dans les ateliers du Moulin du Roc – scène nationale de Niort. Martyr est créé en résidence à l’Onde – Théâtre et Centre d’art de Vélizy-Villacoublay / Le Fracas – CDN de Montluçon / Théâtre Gérard Philipe – centre dramatique national de Saint-Denis / Théâtre Auditorium de Poitiers. Remerciements à Jean-Marc Manget, société Europe-Express, pour son soutien. La Cie du Veilleur est conventionnée par la DRAC Poitou-Charentes, la Région Poitou-Charentes, le Département de la Vienne et la Ville de Poitiers.
Reportage France 3
La minute pédagogique

> La Nouvelle République, 11 janvier 2014
« La dernière pièce du dramaturge allemand Marius von Mayenburg, qui y orchestre la mécanique implacable de la radicalisation. »
Delphine Léger

> Carte Blanche
« La scénographie, dépouillée et cohérente, est donc sans équivoque mais aussi sans légèreté, mise au service d’un texte qui sait pourtant utiliser toutes les ressources d’un humour grinçant. »
Emilie M.

> Culturebox, le 16 janvier 2014
« Religion mais aussi crise d’adolescence, éducation et ordre moral, autant de thèmes qui invitent à la réflexion »
Chrystel Chabert

> Un Fauteuil pour l’Orchestre, 2 janvier 2014
« Une pièce forte qui pose des questions fondamentales. L’auteur analyse le mécanisme radical d’une pensée extrémiste et le danger d’une interprétation unilatérale de la bible. »
Dashiell Donello

> La Nouvelle République, 11 janvier 2014
« La dernière pièce du dramaturge allemand Marius von Mayenburg, qui y orchestre la mécanique implacable de la radicalisation. »
Delphine Léger

> Carte Blanche
« La scénographie, dépouillée et cohérente, est donc sans équivoque mais aussi sans légèreté, mise au service d’un texte qui sait pourtant utiliser toutes les ressources d’un humour grinçant. »
Emilie M.

> Culturebox, le 16 janvier 2014
« Religion mais aussi crise d’adolescence, éducation et ordre moral, autant de thèmes qui invitent à la réflexion »
Chrystel Chabert

> Un Fauteuil pour l’Orchestre, 2 janvier 2014
« Une pièce forte qui pose des questions fondamentales. L’auteur analyse le mécanisme radical d’une pensée extrémiste et le danger d’une interprétation unilatérale de la bible. »
Dashiell Donello

autour du spectacle

  • dim 16 nov 17:00