Vous êtes ici

LILIOM

théâtre
création

ou La vie et la mort d’un vaurien

  • DE
    Ferenc Molnár
  • MISE EN SCENE
    Jean Bellorini
  • 25 Septembre 2014 - 12 Octobre 2014
Teaser de LILIOM
Teaser de LILIOM
, Bande-annonce réalisée en septembre 2014 par les étudiantes en BTS Tourisme du lycée Jacques Feyder d'Epinay-sur-Seine
Bande-annonce réalisée en septembre 2014 par les étudiantes en BTS Tourisme du lycée Jacques Feyder d'Epinay-sur-Seine

Liliom, le bonimenteur de foire, le voyou à la gueule d’ange, tourne en rond sur le manège de la fête foraine, jusqu’à ce qu’au clair de lune il rencontre Julie, la petite bonne. Alors l’amour laisse croire à un changement, à une possible liberté. Mais bientôt le cercle se referme : le chômage, les magouilles, la misère et les coups font leur apparition. Au milieu de cette résignation sourde et de ce désespoir, un avenir pointe son nez. L’enfant s’annonce, et Liliom se reprend à rêver. C’est décidé, ils partent en Amérique. Reste seulement à trouver un peu d’argent. Mais dans la spirale qui l’entraîne vers sa chute, un braquage ne peut que mal tourner…

L’auteur hongrois Ferenc Molnár qualifiait lui-même cette pièce singulière créée en 1909 de « légende de banlieue en sept tableaux ». Quoi de mieux, ici, à Saint-Denis, pour ouvrir la saison ? Dans cette fable sociale et onirique, le propos est parfois amer, les rapports entre les personnages violents, mais la troupe prend le contre-pied avec la douceur, l’énergie et la joie qui lui sont habituelles. Le décor de fête foraine – autos tamponneuses et grande roue –, la musique et la gouaille des douze acteurs sont la clef pour entrer dans ce monde fait d’ombres et de lumières, rude et féerique.
 

Je voulais écrire ma pièce avec le mode de pensée d’un pauvre gars qui travaille sur un manège de bois, à la périphérie de la ville.

Ferenc Molnár

Avec Julien Bouanich, Amandine Calsat, Julien Cigana, Delphine Cottu, Jacques Hadjaje, Clara Mayer, Teddy Melis, Marc Plas, Lidwine de Royer Dupré, Hugo Sablic, Sébastien Trouvé, Damien Vigouroux

traduction Kristina Rády, Alexis Moati, Stratis Vouyoucas | costumes Laurianne Scimemi, assistée de Marta Rossi | musique Jean Bellorini, Lidwine de Royer Dupré, Hugo Sablic, Sébastien Trouvé | maquillage Laurence Aué

+ sur Jean Bellorini

Le texte est publié aux éditions Théâtrales. Une première version en plein air a été créée au Printemps des comédiens en juin  2013. • Production Théâtre Gérard Philipe, centre dramatique national de Saint-Denis • Coproduction Compagnie Air de Lune / Printemps des comédiens – Montpellier / Odéon-Théâtre de l’Europe / Théâtre des Quartiers d’Ivry / La Criée – Théâtre national de Marseille. Avec l’aide de l’Adami et de la Spedidam. Avec la collaboration de Philippe Davêque, Jessie Fabulet et du Bureau Formart.
Teaser de LILIOM
Bande-annonce réalisée en septembre 2014 par les étudiantes en BTS Tourisme du lycée Jacques Feyder d'Epinay-sur-Seine

Télérama : "Un conte rude sublimé par la mise en scène féerique de Jean Bellorini"

Les Inroks / dans Spectacles à ne pas manquer :
"Jean Bellorini signe sa première mise en scène en tant que directeur du Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis avec Liliom, ou La Vie et La Mort d’un vaurien de Ferenc Molnar (du 25 septembre au 12 octobre), dans une ambiance de fête foraine qui débordera du plateau pour envahir tout le théâtre. Que la fête commence !"

Les Échos : "Bellorini crée un univers hypnotique entre mélodrame forain, cirque ambulant (irrésistibles gendarmes-détectives du ciel) et comedie musicale mélancolique "

La Terrasse : "On s'y laisse prendre d'ailleurs, embarqués par des comédiens qui ne manquent pas de générosité."

Hottello : "Le public a du mal à quitter cet air de jolie fête mélancolique dont on ne se lasse pas."

 

Télérama : "Un conte rude sublimé par la mise en scène féerique de Jean Bellorini"

Les Inroks / dans Spectacles à ne pas manquer :
"Jean Bellorini signe sa première mise en scène en tant que directeur du Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis avec Liliom, ou La Vie et La Mort d’un vaurien de Ferenc Molnar (du 25 septembre au 12 octobre), dans une ambiance de fête foraine qui débordera du plateau pour envahir tout le théâtre. Que la fête commence !"

Les Échos : "Bellorini crée un univers hypnotique entre mélodrame forain, cirque ambulant (irrésistibles gendarmes-détectives du ciel) et comedie musicale mélancolique "

La Terrasse : "On s'y laisse prendre d'ailleurs, embarqués par des comédiens qui ne manquent pas de générosité."

Hottello : "Le public a du mal à quitter cet air de jolie fête mélancolique dont on ne se lasse pas."

 

Télérama : "Un conte rude sublimé par la mise en scène féerique de Jean Bellorini"

Les Inroks / dans Spectacles à ne pas manquer :
"Jean Bellorini signe sa première mise en scène en tant que directeur du Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis avec Liliom, ou La Vie et La Mort d’un vaurien de Ferenc Molnar (du 25 septembre au 12 octobre), dans une ambiance de fête foraine qui débordera du plateau pour envahir tout le théâtre. Que la fête commence !"

Les Échos : "Bellorini crée un univers hypnotique entre mélodrame forain, cirque ambulant (irrésistibles gendarmes-détectives du ciel) et comedie musicale mélancolique "

La Terrasse : "On s'y laisse prendre d'ailleurs, embarqués par des comédiens qui ne manquent pas de générosité."

Hottello : "Le public a du mal à quitter cet air de jolie fête mélancolique dont on ne se lasse pas."

 

Télérama : "Un conte rude sublimé par la mise en scène féerique de Jean Bellorini"

Les Inroks / dans Spectacles à ne pas manquer :
"Jean Bellorini signe sa première mise en scène en tant que directeur du Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis avec Liliom, ou La Vie et La Mort d’un vaurien de Ferenc Molnar (du 25 septembre au 12 octobre), dans une ambiance de fête foraine qui débordera du plateau pour envahir tout le théâtre. Que la fête commence !"

Les Échos : "Bellorini crée un univers hypnotique entre mélodrame forain, cirque ambulant (irrésistibles gendarmes-détectives du ciel) et comedie musicale mélancolique "

La Terrasse : "On s'y laisse prendre d'ailleurs, embarqués par des comédiens qui ne manquent pas de générosité."

Hottello : "Le public a du mal à quitter cet air de jolie fête mélancolique dont on ne se lasse pas."

 

Télérama : "Un conte rude sublimé par la mise en scène féerique de Jean Bellorini"

Les Inroks / dans Spectacles à ne pas manquer :
"Jean Bellorini signe sa première mise en scène en tant que directeur du Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis avec Liliom, ou La Vie et La Mort d’un vaurien de Ferenc Molnar (du 25 septembre au 12 octobre), dans une ambiance de fête foraine qui débordera du plateau pour envahir tout le théâtre. Que la fête commence !"

Les Échos : "Bellorini crée un univers hypnotique entre mélodrame forain, cirque ambulant (irrésistibles gendarmes-détectives du ciel) et comedie musicale mélancolique "

La Terrasse : "On s'y laisse prendre d'ailleurs, embarqués par des comédiens qui ne manquent pas de générosité."

Hottello : "Le public a du mal à quitter cet air de jolie fête mélancolique dont on ne se lasse pas."

 

Télérama : "Un conte rude sublimé par la mise en scène féerique de Jean Bellorini"

Les Inroks / dans Spectacles à ne pas manquer :
"Jean Bellorini signe sa première mise en scène en tant que directeur du Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis avec Liliom, ou La Vie et La Mort d’un vaurien de Ferenc Molnar (du 25 septembre au 12 octobre), dans une ambiance de fête foraine qui débordera du plateau pour envahir tout le théâtre. Que la fête commence !"

Les Échos : "Bellorini crée un univers hypnotique entre mélodrame forain, cirque ambulant (irrésistibles gendarmes-détectives du ciel) et comedie musicale mélancolique "

La Terrasse : "On s'y laisse prendre d'ailleurs, embarqués par des comédiens qui ne manquent pas de générosité."

Hottello : "Le public a du mal à quitter cet air de jolie fête mélancolique dont on ne se lasse pas."

 

Télérama : "Un conte rude sublimé par la mise en scène féerique de Jean Bellorini"

Les Inroks / dans Spectacles à ne pas manquer :
"Jean Bellorini signe sa première mise en scène en tant que directeur du Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis avec Liliom, ou La Vie et La Mort d’un vaurien de Ferenc Molnar (du 25 septembre au 12 octobre), dans une ambiance de fête foraine qui débordera du plateau pour envahir tout le théâtre. Que la fête commence !"

Les Échos : "Bellorini crée un univers hypnotique entre mélodrame forain, cirque ambulant (irrésistibles gendarmes-détectives du ciel) et comedie musicale mélancolique "

La Terrasse : "On s'y laisse prendre d'ailleurs, embarqués par des comédiens qui ne manquent pas de générosité."

Hottello : "Le public a du mal à quitter cet air de jolie fête mélancolique dont on ne se lasse pas."

 

Télérama : "Un conte rude sublimé par la mise en scène féerique de Jean Bellorini"

Les Inroks / dans Spectacles à ne pas manquer :
"Jean Bellorini signe sa première mise en scène en tant que directeur du Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis avec Liliom, ou La Vie et La Mort d’un vaurien de Ferenc Molnar (du 25 septembre au 12 octobre), dans une ambiance de fête foraine qui débordera du plateau pour envahir tout le théâtre. Que la fête commence !"

Les Échos : "Bellorini crée un univers hypnotique entre mélodrame forain, cirque ambulant (irrésistibles gendarmes-détectives du ciel) et comedie musicale mélancolique "

La Terrasse : "On s'y laisse prendre d'ailleurs, embarqués par des comédiens qui ne manquent pas de générosité."

Hottello : "Le public a du mal à quitter cet air de jolie fête mélancolique dont on ne se lasse pas."

 

Télérama : "Un conte rude sublimé par la mise en scène féerique de Jean Bellorini"

Les Inroks / dans Spectacles à ne pas manquer :
"Jean Bellorini signe sa première mise en scène en tant que directeur du Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis avec Liliom, ou La Vie et La Mort d’un vaurien de Ferenc Molnar (du 25 septembre au 12 octobre), dans une ambiance de fête foraine qui débordera du plateau pour envahir tout le théâtre. Que la fête commence !"

Les Échos : "Bellorini crée un univers hypnotique entre mélodrame forain, cirque ambulant (irrésistibles gendarmes-détectives du ciel) et comedie musicale mélancolique "

La Terrasse : "On s'y laisse prendre d'ailleurs, embarqués par des comédiens qui ne manquent pas de générosité."

Hottello : "Le public a du mal à quitter cet air de jolie fête mélancolique dont on ne se lasse pas."

 

Télérama : "Un conte rude sublimé par la mise en scène féerique de Jean Bellorini"

Les Inroks / dans Spectacles à ne pas manquer :
"Jean Bellorini signe sa première mise en scène en tant que directeur du Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis avec Liliom, ou La Vie et La Mort d’un vaurien de Ferenc Molnar (du 25 septembre au 12 octobre), dans une ambiance de fête foraine qui débordera du plateau pour envahir tout le théâtre. Que la fête commence !"

Les Échos : "Bellorini crée un univers hypnotique entre mélodrame forain, cirque ambulant (irrésistibles gendarmes-détectives du ciel) et comedie musicale mélancolique "

La Terrasse : "On s'y laisse prendre d'ailleurs, embarqués par des comédiens qui ne manquent pas de générosité."

Hottello : "Le public a du mal à quitter cet air de jolie fête mélancolique dont on ne se lasse pas."

 

Télérama : "Un conte rude sublimé par la mise en scène féerique de Jean Bellorini"

Les Inroks / dans Spectacles à ne pas manquer :
"Jean Bellorini signe sa première mise en scène en tant que directeur du Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis avec Liliom, ou La Vie et La Mort d’un vaurien de Ferenc Molnar (du 25 septembre au 12 octobre), dans une ambiance de fête foraine qui débordera du plateau pour envahir tout le théâtre. Que la fête commence !"

Les Échos : "Bellorini crée un univers hypnotique entre mélodrame forain, cirque ambulant (irrésistibles gendarmes-détectives du ciel) et comedie musicale mélancolique "

La Terrasse : "On s'y laisse prendre d'ailleurs, embarqués par des comédiens qui ne manquent pas de générosité."

Hottello : "Le public a du mal à quitter cet air de jolie fête mélancolique dont on ne se lasse pas."

 

Télérama : "Un conte rude sublimé par la mise en scène féerique de Jean Bellorini"

Les Inroks / dans Spectacles à ne pas manquer :
"Jean Bellorini signe sa première mise en scène en tant que directeur du Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis avec Liliom, ou La Vie et La Mort d’un vaurien de Ferenc Molnar (du 25 septembre au 12 octobre), dans une ambiance de fête foraine qui débordera du plateau pour envahir tout le théâtre. Que la fête commence !"

Les Échos : "Bellorini crée un univers hypnotique entre mélodrame forain, cirque ambulant (irrésistibles gendarmes-détectives du ciel) et comedie musicale mélancolique "

La Terrasse : "On s'y laisse prendre d'ailleurs, embarqués par des comédiens qui ne manquent pas de générosité."

Hottello : "Le public a du mal à quitter cet air de jolie fête mélancolique dont on ne se lasse pas."

 

Télérama : "Un conte rude sublimé par la mise en scène féerique de Jean Bellorini"

Les Inroks / dans Spectacles à ne pas manquer :
"Jean Bellorini signe sa première mise en scène en tant que directeur du Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis avec Liliom, ou La Vie et La Mort d’un vaurien de Ferenc Molnar (du 25 septembre au 12 octobre), dans une ambiance de fête foraine qui débordera du plateau pour envahir tout le théâtre. Que la fête commence !"

Les Échos : "Bellorini crée un univers hypnotique entre mélodrame forain, cirque ambulant (irrésistibles gendarmes-détectives du ciel) et comedie musicale mélancolique "

La Terrasse : "On s'y laisse prendre d'ailleurs, embarqués par des comédiens qui ne manquent pas de générosité."

Hottello : "Le public a du mal à quitter cet air de jolie fête mélancolique dont on ne se lasse pas."

 

Télérama : "Un conte rude sublimé par la mise en scène féerique de Jean Bellorini"

Les Inroks / dans Spectacles à ne pas manquer :
"Jean Bellorini signe sa première mise en scène en tant que directeur du Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis avec Liliom, ou La Vie et La Mort d’un vaurien de Ferenc Molnar (du 25 septembre au 12 octobre), dans une ambiance de fête foraine qui débordera du plateau pour envahir tout le théâtre. Que la fête commence !"

Les Échos : "Bellorini crée un univers hypnotique entre mélodrame forain, cirque ambulant (irrésistibles gendarmes-détectives du ciel) et comedie musicale mélancolique "

La Terrasse : "On s'y laisse prendre d'ailleurs, embarqués par des comédiens qui ne manquent pas de générosité."

Hottello : "Le public a du mal à quitter cet air de jolie fête mélancolique dont on ne se lasse pas."

 

Télérama : "Un conte rude sublimé par la mise en scène féerique de Jean Bellorini"

Les Inroks / dans Spectacles à ne pas manquer :
"Jean Bellorini signe sa première mise en scène en tant que directeur du Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis avec Liliom, ou La Vie et La Mort d’un vaurien de Ferenc Molnar (du 25 septembre au 12 octobre), dans une ambiance de fête foraine qui débordera du plateau pour envahir tout le théâtre. Que la fête commence !"

Les Échos : "Bellorini crée un univers hypnotique entre mélodrame forain, cirque ambulant (irrésistibles gendarmes-détectives du ciel) et comedie musicale mélancolique "

La Terrasse : "On s'y laisse prendre d'ailleurs, embarqués par des comédiens qui ne manquent pas de générosité."

Hottello : "Le public a du mal à quitter cet air de jolie fête mélancolique dont on ne se lasse pas."

 

Télérama : "Un conte rude sublimé par la mise en scène féerique de Jean Bellorini"

Les Inroks / dans Spectacles à ne pas manquer :
"Jean Bellorini signe sa première mise en scène en tant que directeur du Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis avec Liliom, ou La Vie et La Mort d’un vaurien de Ferenc Molnar (du 25 septembre au 12 octobre), dans une ambiance de fête foraine qui débordera du plateau pour envahir tout le théâtre. Que la fête commence !"

Les Échos : "Bellorini crée un univers hypnotique entre mélodrame forain, cirque ambulant (irrésistibles gendarmes-détectives du ciel) et comedie musicale mélancolique "

La Terrasse : "On s'y laisse prendre d'ailleurs, embarqués par des comédiens qui ne manquent pas de générosité."

Hottello : "Le public a du mal à quitter cet air de jolie fête mélancolique dont on ne se lasse pas."

 

Télérama : "Un conte rude sublimé par la mise en scène féerique de Jean Bellorini"

Les Inroks / dans Spectacles à ne pas manquer :
"Jean Bellorini signe sa première mise en scène en tant que directeur du Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis avec Liliom, ou La Vie et La Mort d’un vaurien de Ferenc Molnar (du 25 septembre au 12 octobre), dans une ambiance de fête foraine qui débordera du plateau pour envahir tout le théâtre. Que la fête commence !"

Les Échos : "Bellorini crée un univers hypnotique entre mélodrame forain, cirque ambulant (irrésistibles gendarmes-détectives du ciel) et comedie musicale mélancolique "

La Terrasse : "On s'y laisse prendre d'ailleurs, embarqués par des comédiens qui ne manquent pas de générosité."

Hottello : "Le public a du mal à quitter cet air de jolie fête mélancolique dont on ne se lasse pas."

 

autour du spectacle

  • mar 7 oct 20:00

> RÉSERVEZ POUR LE CONCERT
La musique peut-elle interagir avec le spectacle ? Tentons de répondre à ces questions avec Michalis Boliakis et ses invités. Au programme: Brahms, Liszt, Bartók. Si vous avez réservé une place pour Liliom et son concert, le TGP vous propose d'inviter un ami le 7 Octobre!