Vous êtes ici

CENDRILLON

théâtre
Hors les murs, Spectacle
  • de
    Joël Pommerat
  • mise en scène
    Camille de La Guillonnière
    Compagnie Le Temps est Incertain mais on joue quand même !
  • 23 Septembre 2016 - 1 Octobre 2016
 © Serge BLOCH

Dans la pièce que Joël Pommerat tire du célèbre conte, la jeune Sandra, ayant mal entendu les dernières paroles de sa mère, croit devoir penser à elle sans interruption. Cette idée fixe n’est pas du goût de la nouvelle belle-mère qui bannit tout souvenir de la mère de Sandra dans sa maison. Ses demi-soeurs, adolescentes écervelées pendues à leurs téléphones, lui mènent aussi la vie dure. Son père, prêt à tous les renoncements pour que son mariage fonctionne, ne lui rend visite que pour fumer en cachette. Sandra, elle, accepte les corvées et les affronts comme une punition pour les manquements à sa résolution : en dépit de son application, elle s’en veut d’avoir oublié sa mère pendant quelques minutes. Heureusement, la fée déjantée de Sandra et sa rencontre avec le jeune prince la libèrent de sa trop lourde astreinte.

Camille de La Guillonnière s’empare de l’humour, de la cruauté et de la douceur de cette réinvention de Cendrillon avec un principe cher à sa compagnie : la simplicité d’un théâtre qui repose sur l’imagination des spectateurs, des acteurs et des techniciens dans un présent partagé. Après Tango de Slawomir Mrozek, La Noce de Bertolt Brecht et La Cerisaie d’Anton Tchekhov, la troupe approfondit une réflexion autour de la famille, ici double. La première, démantelée par la mort, voudrait en créer une seconde, mais comment faire si le deuil est interdit ? Puisque dans les contes même les erreurs ont une fin, la franchise et l’acceptation de la vérité offrent une nouvelle force à Sandra.

Représentations hors les murs

Avec la maison de quartier Floréal (sur le terrain de basket), 3 promenade de la Basilique, Saint-Denis
vendredi 23 septembre à 18 h

Au collège Dora Maar, 41 rue Ampère, Saint-Denis
mardi 27 septembre à 18 h

À la maison de quartier Romain Rolland, 2 rue Henri Barbusse, Saint-Denis
vendredi 30 septembre à 18 h 30

Sur le parvis du theatre, dans le cadre de la fete de Saint-Denis
samedi 1er octobre à 19 h 

Tant que tu penseras à moi tout le temps, sans jamais m’oublier plus de 5 minutes, je ne mourrai pas tout à fait.

Cendrillon, Joël Pommerat

Avec Chloé Chazé, Frédéric Lapinsonnière, Aude Pons, Lise Quet, Mathieu Ricard, Clément Séjourné

Compagnie Le Temps est Incertain mais on joue quand même ! - Camille de La Guillonnière et Jessica Vedel
Lumière - Julie Duquenoÿ

Camille de la Guillonnière promène entre les tours de Saint‑Denis une « Cendrillon » qui met le feu à la banlieue.
LES TROIS COUPS - Élisabeth Hennebert

Dans ce texte, Joël Pommerat réinvente le conte populaire à travers le personnage de Sandra en l’axant sur l’apprentissage de la vie, la confrontation avec la mort, la nécessité d’avancer. Mais que les adeptes des contes se rassurent : il y a toujours la méchante belle-mère et ses filles insupportables, le roi et le prince et bien sûr la bonne fée, même si ici elle apparaît quelque peu déjantée….
LE JOURNAL DE SAINT DENIS - Benoît Lagarrigue

Sans avoir cherché à imiter le grand représentant français de l’écriture de plateau, la troupe s’empare de sa pièce avec une belle simplicité.
LA TERRASSE - Anaïs Heluin

Enlevé, rythmé, poétique et drôle
LE JOURNAL DE SAINT DENIS - Benoît Lagarrigue

Camille de la Guillonnière promène entre les tours de Saint‑Denis une « Cendrillon » qui met le feu à la banlieue.
LES TROIS COUPS - Élisabeth Hennebert

Dans ce texte, Joël Pommerat réinvente le conte populaire à travers le personnage de Sandra en l’axant sur l’apprentissage de la vie, la confrontation avec la mort, la nécessité d’avancer. Mais que les adeptes des contes se rassurent : il y a toujours la méchante belle-mère et ses filles insupportables, le roi et le prince et bien sûr la bonne fée, même si ici elle apparaît quelque peu déjantée….
LE JOURNAL DE SAINT DENIS - Benoît Lagarrigue

Sans avoir cherché à imiter le grand représentant français de l’écriture de plateau, la troupe s’empare de sa pièce avec une belle simplicité.
LA TERRASSE - Anaïs Heluin

Enlevé, rythmé, poétique et drôle
LE JOURNAL DE SAINT DENIS - Benoît Lagarrigue

Camille de la Guillonnière promène entre les tours de Saint‑Denis une « Cendrillon » qui met le feu à la banlieue.
LES TROIS COUPS - Élisabeth Hennebert

Dans ce texte, Joël Pommerat réinvente le conte populaire à travers le personnage de Sandra en l’axant sur l’apprentissage de la vie, la confrontation avec la mort, la nécessité d’avancer. Mais que les adeptes des contes se rassurent : il y a toujours la méchante belle-mère et ses filles insupportables, le roi et le prince et bien sûr la bonne fée, même si ici elle apparaît quelque peu déjantée….
LE JOURNAL DE SAINT DENIS - Benoît Lagarrigue

Sans avoir cherché à imiter le grand représentant français de l’écriture de plateau, la troupe s’empare de sa pièce avec une belle simplicité.
LA TERRASSE - Anaïs Heluin

Enlevé, rythmé, poétique et drôle
LE JOURNAL DE SAINT DENIS - Benoît Lagarrigue

Camille de la Guillonnière promène entre les tours de Saint‑Denis une « Cendrillon » qui met le feu à la banlieue.
LES TROIS COUPS - Élisabeth Hennebert

Dans ce texte, Joël Pommerat réinvente le conte populaire à travers le personnage de Sandra en l’axant sur l’apprentissage de la vie, la confrontation avec la mort, la nécessité d’avancer. Mais que les adeptes des contes se rassurent : il y a toujours la méchante belle-mère et ses filles insupportables, le roi et le prince et bien sûr la bonne fée, même si ici elle apparaît quelque peu déjantée….
LE JOURNAL DE SAINT DENIS - Benoît Lagarrigue

Sans avoir cherché à imiter le grand représentant français de l’écriture de plateau, la troupe s’empare de sa pièce avec une belle simplicité.
LA TERRASSE - Anaïs Heluin

Enlevé, rythmé, poétique et drôle
LE JOURNAL DE SAINT DENIS - Benoît Lagarrigue