Vous êtes ici

Productions

coproductions

LA DOUBLE INCONSTANCE (OU PRESQUE)

  • DE
    Marivaux
  • ADAPTATION ET MISE EN SCÈNE
    Jean-Michel Rabeux


TRIVELIN :
Ne faut-il pas être raisonnable ?

SYLVIA :
Non, il ne faut pas.

Marivaux, La Double Inconstance


     

Sylvia aime Arlequin, qui l’aime en retour. Mais le Prince tombe amoureux de Sylvia ; il l’enlève et l’enferme dans son palais.
Puis il envoie Flaminia à la conquête d’Arlequin. Les jeunes amants se laissent subjuguer par leurs nobles et riches séducteurs.
Dans leur double inconstance, ils se révèlent cruels et égoïstes.
Marivaux cisèle une heureuse issue, puisque les coeurs savent s’enflammer plusieurs fois…