Vous êtes ici

GENET À CHATILA

autres évènements
Photos : Thomas Nguyen Van
  • 6 Avril 2016
  • mer 06 avr 2016 - 20:00

Lecture par Leïla Shahid et quatre participants de la Troupe éphémère du TGP, suivie d'une rencontre
en présence de Jérôme Hankins

"Les échanges entre Jean Genet et "les" Palestiniens furent déterminants pour la dernière période créatrice de l'auteur. Entre un premier voyage dans les montagnes de Jordanie en 1970, où il campe avec les feddayin, et son séjour à Beyrouth Est en 1982, au moment-même des massacres de Sabra et de Chatila dont il se trouve être un des premiers témoins, c'est une véritable révélation qui a lieu, pour lui et pour son œuvre.
Au sortir du camp où il a pu constater l'étendue de l'horreur, il écrit d'un seul trait le texte Quatre heures à Chatila, publié d'abord dans la Revue d'études palestiniennes.
En 1991, Alain Milianti, directeur de la Maison de la Culture du Havre, me demande de l'aider à créer un spectacle sur ce texte oublié et pourtant si important. Démarre alors une longue aventure théâtrale qui tournera en France pendant cinq ans, saluée par le public et la critique. Dès le début de ce projet inédit, nous avons rencontré Leïla Shahid. Le livre Genet à Chatila est le reflet de cette rencontre et, plaçant en son centre un entretien exceptionnel avec une femme exceptionnelle, rassemble des textes qui mettent en lumière, dans la trajectoire de Genêt, la lumière de ce moment où se lient de manière indissoluble quête esthétique et acte politique."
Jérôme Hankins, metteur en scène, traducteur et chercheur universitaire

Leïla Shahid a été longtemps la voix de la Palestine en Europe (1989-2015) avant de prendre sa retraite, il y a un an, pour se consacrer au travail avec la société civile Palestinienne. Amie personnelle de Jean Genet jusqu'à son décès en 1986, elle l'a accompagné à Beyrouth, la ville où elle est née, en septembre 1982. Après la levée du siège de la ville et juste avant les massacres des camps de Sabra et Chatila, ils furent parmi les premiers témoins à rentrer dans les deux camps après le massacre.
Elle est l'auteure avec Dominique Vidal et Michel Warchawski du livre Les Banlieues, le Proche-Orient et nous, publié aux éditions de l'Atelier en 2004.

Après la lecture, le traducteur du livre Quatre Heures à Chatila par Jean Genet (suivi d’un entretien avec Leila Shahid) en arabe, Mohamed Hmoudane fera une signature.
Cette nouvelle édition bilingue FRANCAIS/ARABE, traduit en arabe par Mohamed Berrada et Mohamed Hmoudane est un texte politique, littéraire, en gestation du Captif amoureux. Il est publié par La Librairie des Colonnes, 2016