Vous êtes ici

Des années 70 à nos jours…

Triptyque
  • Collectif In Vitro – Julie Deliquet
© Serge BLOCH
  • 2 Octobre 2014 - 12 Octobre 2014
Nous sommes seuls maintenant - Achille et Anna
Nous sommes seuls maintenant - Achille et Anna

C’est un voyage dans le temps, une génération s’adresse à une autre et trois histoires défilent : une saga.

LA NOCE 

(1er volet) de Bertolt Brecht

Avec La Noce, huis clos choral qui bouscule les valeurs bourgeoises, Julie Deliquet et ses compagnons remontent le temps et imaginent ce qu’aurait pu être une soirée de mariage animée par la volonté de rompre avec les carcans de la génération précédente. La genèse de leur histoire. Le mariage de Jacob et Maria. Certains y verront celui de leurs parents. Un repas de noces fêté comme un déjeuner de famille du début des années 1970. On mange, on boit, on rit, on danse, on s’organise autour de cette communauté festive.
Durée : 1 h

DERNIERS REMORDS AVANT L’OUBLI

(2e volet) de Jean-Luc Lagarce

Une maison, vestige d’un amour utopique vécu à trois. Pierre y vit toujours, seul. Hélène et Paul ont refait leur vie chacun de leur côté… Aujourd’hui, fin des années 1980, ils reviennent chez Pierre, avec leurs nouvelles familles, pour débattre de la vente de cette maison achetée en commun en 1968.
Durée : 1 h 15

NOUS SOMMES SEULS MAINTENANT

(3e volet) Création collective 

C’est un repas dans une maison des Deux-Sèvres au début des années 1990. Du grand-père à la petite fille, on s’attroupe sans modération autour de la table de François et Françoise, les parents de Bulle. Il y a Marie-Pierre, Catherine et Jacques, Daniel, exploitant agricole, Georges, gaulliste pur et dur qui enrobe ses valeurs d’une poésie de gauche, Carmen, et Michel Bandini qui rit beaucoup quand il ne sait pas quoi dire. Dans le fond, l’Argentin Sullivan a l’air de couver François, à moins qu’il ne le chauffe à blanc…
Des barricades de Paris au Chili des années 1970, tous les voyages et toutes les époques peuvent maintenant surgir de cette table. Nous sommes seuls maintenant est une grande pièce chorale en forme de portrait de famille. Le tableau d’une époque, pétrie de liberté et de contradictions. Sous l’œil de leurs enfants de vingt ans et malgré les utopies envolées, les révolutionnaires d’hier refusent l’idée de vieillir. Quel héritage aujourd’hui pour les enfants de mai 68 ?>
Avant d’être livrées au plateau, les créations du collectif In Vitro se frottent au réel au cours de longues improvisations.
Durée : 1 h 35

LA NOCE
Avec Julie André, Gwendal Anglade, Anne Barbot, Olivier Faliez, Pascale Fournier, Jean-Christophe Laurier, Agnès Ramy, Richard Sandra, David Seigneur
Traduction Magali Rigaill | Scénograph ie Charlotte Maurel | lumière Jean-Pierre Michel | assistanat à la mise en scène Julie Jacovella
L’Arche est éditeur et agent du texte représenté.

DERNIERS REMORDS AVANT L’OUBLI
Avec Julie André, Gwendal Anglade, Éric Charon, Olivier Faliez, Agnès Ramy, Annabelle Simon
Scénograph ie Julie Deliquet | vidéo Mathilde Morières | lumière Richard Fischler et Jean-Pierre Michel Le texte est publié aux éditions Les Solitaires Intempestifs

NOUS SOMMES SEULS MAINTENANT
Avec Julie André, Gwendal Anglade, Anne Barbot, Éric Charon, Olivier Faliez, Pascale Fournier, Julie Jacovella, Jean-Christophe Laurier, Agnès Ramy, Richard Sandra, David Seigneur, Annabelle Simon
scénographie Charlotte Maurel et Julie Deliquet | lumière Jean-Pierre Michel assisté de Laura Sueur
Avec le Festival d’Automne à Paris

LA NOCE Production Collectif In Vitro Avec le soutien d’Arcadi, du Théâtre de Vanves (compagnie en résidence) et du Théâtre d’Alfortville. Avec l'aide d'Arcadi Île-de-France / Dispositifs d'accompagnement. DERNIERS REMORDS AVANT L'OUBLI Production Collectif In Vitro Avec le soutien d’Arcadi, de l’Adami, de la Mairie de Paris et du Théâtre de Vanves (compagnie en résidence). Prix du Public Jeunes metteurs en scène 2009 du Théâtre 13. Avec l'aide d'Arcadi Île-de-France / Dispositifs d'accompagnement. NOUS SOMMES SEULS MAINTENANT Production Collectif In Vitro Coproduction Théâtre Romain Roland de Villejuif, Théâtre Gérard Philipe de Champigny sur Marne. Avec l’aide à la production du Ministère de la Culture et de la Communication-Drac Île-de-France, et d’Arcadi. Avec le soutien du Fonds SACD Théâtre, du Conseil Général du Val de Marne-94, et de l’Adami. Avec le soutien du Théâtre de Vanves, du Studio-Théâtre de Vitry, de la Comédie de Valence, de la Ferme du Buisson scène nationale de Marne la Vallée, du Théâtre de la Ville-Paris. Ce spectacle a été répété au Théâtre de la Bastille et a bénéficié de son soutien technique. Avec l'aide d'Arcadi Île-de-France / Dispositifs d'accompagnement. En collaboration avec le Bureau FormART.
Nous sommes seuls maintenant - Achille et Anna

"Julie Deliquet dit préférer l'essai - la répétition au spectacle -, mais l'essai est ici parfaitement abouti." LIBÉRATION

"C’est une expérience hors normes, joué par une équipe hors du commun." MARIANNE

"Chapeau ! Rare de voir une telle et belle unité au service d’un projet global aussi audacieux." UN FAUTEUIL POUR L'ORCHESTRE

"Julie Deliquet dit préférer l'essai - la répétition au spectacle -, mais l'essai est ici parfaitement abouti." LIBÉRATION

"C’est une expérience hors normes, joué par une équipe hors du commun." MARIANNE

"Chapeau ! Rare de voir une telle et belle unité au service d’un projet global aussi audacieux." UN FAUTEUIL POUR L'ORCHESTRE

"Julie Deliquet dit préférer l'essai - la répétition au spectacle -, mais l'essai est ici parfaitement abouti." LIBÉRATION

"C’est une expérience hors normes, joué par une équipe hors du commun." MARIANNE

"Chapeau ! Rare de voir une telle et belle unité au service d’un projet global aussi audacieux." UN FAUTEUIL POUR L'ORCHESTRE

"Julie Deliquet dit préférer l'essai - la répétition au spectacle -, mais l'essai est ici parfaitement abouti." LIBÉRATION

"C’est une expérience hors normes, joué par une équipe hors du commun." MARIANNE

"Chapeau ! Rare de voir une telle et belle unité au service d’un projet global aussi audacieux." UN FAUTEUIL POUR L'ORCHESTRE

"Julie Deliquet dit préférer l'essai - la répétition au spectacle -, mais l'essai est ici parfaitement abouti." LIBÉRATION

"C’est une expérience hors normes, joué par une équipe hors du commun." MARIANNE

"Chapeau ! Rare de voir une telle et belle unité au service d’un projet global aussi audacieux." UN FAUTEUIL POUR L'ORCHESTRE

"Julie Deliquet dit préférer l'essai - la répétition au spectacle -, mais l'essai est ici parfaitement abouti." LIBÉRATION

"C’est une expérience hors normes, joué par une équipe hors du commun." MARIANNE

"Chapeau ! Rare de voir une telle et belle unité au service d’un projet global aussi audacieux." UN FAUTEUIL POUR L'ORCHESTRE

"Julie Deliquet dit préférer l'essai - la répétition au spectacle -, mais l'essai est ici parfaitement abouti." LIBÉRATION

"C’est une expérience hors normes, joué par une équipe hors du commun." MARIANNE

"Chapeau ! Rare de voir une telle et belle unité au service d’un projet global aussi audacieux." UN FAUTEUIL POUR L'ORCHESTRE

"Julie Deliquet dit préférer l'essai - la répétition au spectacle -, mais l'essai est ici parfaitement abouti." LIBÉRATION

"C’est une expérience hors normes, joué par une équipe hors du commun." MARIANNE

"Chapeau ! Rare de voir une telle et belle unité au service d’un projet global aussi audacieux." UN FAUTEUIL POUR L'ORCHESTRE