Vous êtes ici

BERLINER MAUER : VESTIGES

théâtre
  • D'APRÈS LES TEXTES DE
    Heiner Müller, Frederick Taylor, Ian Kershaw, Peter Handke, Wim Wenders, Richard Reitinger, F H von Donnersmarck, J F Kennedy, William H. Gass…
  • MISE EN SCÈNE DE
    Le Birgit Ensemble / Julie Bertin et Jade Herbulot
BERLINER MAUER : VESTIGES © Serge BLOCH
  • 31 Janvier 2015 - 14 Février 2015
TEASER DE BERLINER MAUER : VESTIGES
TEASER DE BERLINER MAUER : VESTIGES
, BERLINER MAUER : VESTIGES - Extraits du spectacle -
BERLINER MAUER : VESTIGES - Extraits du spectacle -

Ils sont quinze comédiens, frais émoulus du Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris. Ils ont choisi d’interroger l’un des événements les plus marquants de la seconde moitié du XXe  siècle occidental : la chute du mur de Berlin. Réunissant documents d’archives, discours, extraits de films, chansons, improvisations, ils racontent une histoire en trois temps – union, désunion et réunion – selon un procédé scénique original : l’espace est bifrontal, les spectateurs se trouvent séparés, le spectacle continue, différent mais simultané, de chaque côté du mur qui vient d’être érigé sur le plateau.

Rejouer l’histoire du mur de Berlin correspond au désir de questionner artistiquement cet héritage. Nés entre 1986 et 1990, c’est-à-dire au moment de sa chute, ces jeunes adultes d’aujourd’hui ont grandi dans un monde nouveau : suprématie américaine, déclin définitif du communisme en Europe, primat de l’individu, enjeux politiques et économiques à échelle mondiale.

C’est pour exprimer les appréhensions et les espoirs de leur époque que les acteurs du Birgit Ensemble cherchent à déceler les traces qui leur restent de ce 9  novembre 1989 : traces qui les déterminent et sur lesquelles, en même temps, ils n’ont pas de prise. De quoi exactement ont-ils hérité ce jour-là ?

Sans alternative, gauche et droite sont des catégories vides de sens. C’est comme deux marchands de saucisses, chez l’un il y a un peu plus de ketchup ; chez l’autre, plus de moutarde. Le tout se ramène à deux manières différentes de refiler aux gens les mêmes saucisses.

Heiner Müller

Avec Julie Bertin, Lou Chauvain, Pauline Clément, Émilien Diard-Detœuf, Pierre Duprat, Anna Fournier, Kevin Garnichat, Jade Herbulot, Lazare Herson-Macarel, Timothée Lepeltier, Élise Lhomeau, Antoine Louvard, Morgane Nairaud, Marie Sambourg, Anaïs Thomas

violoncelle Rachel Colombe

Scénographie Camille Duchemin | Costumes Camille Aït Allouache | Lumière Simon Fritschi | Son Marc Bretonnière | chef de chœur Nikola Takov | Régie plateau François Rey | Régie vidéo Yann Philippe

• Production Le Birgit ensemble Production déléguée Théâtre Gérard Philipe, centre dramatique national de Saint-Denis Avec le soutien du Conservatoire national supérieur d’art dramatique et avec la participation artistique du Jeune théâtre national
TEASER DE BERLINER MAUER : VESTIGES
BERLINER MAUER : VESTIGES - Extraits du spectacle -

Il y a un plaisir rare à découvrir de jeunes artistes lorsque, d’emblée, tout semble au rendez-vous : la force et la beauté du propos, la qualité du jeu des acteurs associée à l’invention d’un dispositif scénique qui lui correspond intimement, l’écriture du spectacle, l’énergie qu’il dégage et les traces qu’il dépose dans nos mémoires dont on sait qu’elles vont continuer à travailler en nous, à nous faire rêver et penser. C’est exactement ce qu’on ressent avec Berliner Mauer : Vestiges. Les Inrocks
Une si belle énergie et un talent si joyeux que l’on a envie de voir ce que va devenir le Birgit Ensemble. Le Monde
L’essentiel est là : la vie. Des corps en mouvement, des pensées en acte, des questions auxquelles on cherche des réponses, un théâtre qui s’invente en se faisant sans chercher à reproduire des modèles existants, mais sans ignorer l’histoire. Rue 89

Il y a un plaisir rare à découvrir de jeunes artistes lorsque, d’emblée, tout semble au rendez-vous : la force et la beauté du propos, la qualité du jeu des acteurs associée à l’invention d’un dispositif scénique qui lui correspond intimement, l’écriture du spectacle, l’énergie qu’il dégage et les traces qu’il dépose dans nos mémoires dont on sait qu’elles vont continuer à travailler en nous, à nous faire rêver et penser. C’est exactement ce qu’on ressent avec Berliner Mauer : Vestiges. Les Inrocks
Une si belle énergie et un talent si joyeux que l’on a envie de voir ce que va devenir le Birgit Ensemble. Le Monde
L’essentiel est là : la vie. Des corps en mouvement, des pensées en acte, des questions auxquelles on cherche des réponses, un théâtre qui s’invente en se faisant sans chercher à reproduire des modèles existants, mais sans ignorer l’histoire. Rue 89

Il y a un plaisir rare à découvrir de jeunes artistes lorsque, d’emblée, tout semble au rendez-vous : la force et la beauté du propos, la qualité du jeu des acteurs associée à l’invention d’un dispositif scénique qui lui correspond intimement, l’écriture du spectacle, l’énergie qu’il dégage et les traces qu’il dépose dans nos mémoires dont on sait qu’elles vont continuer à travailler en nous, à nous faire rêver et penser. C’est exactement ce qu’on ressent avec Berliner Mauer : Vestiges. Les Inrocks
Une si belle énergie et un talent si joyeux que l’on a envie de voir ce que va devenir le Birgit Ensemble. Le Monde
L’essentiel est là : la vie. Des corps en mouvement, des pensées en acte, des questions auxquelles on cherche des réponses, un théâtre qui s’invente en se faisant sans chercher à reproduire des modèles existants, mais sans ignorer l’histoire. Rue 89

Il y a un plaisir rare à découvrir de jeunes artistes lorsque, d’emblée, tout semble au rendez-vous : la force et la beauté du propos, la qualité du jeu des acteurs associée à l’invention d’un dispositif scénique qui lui correspond intimement, l’écriture du spectacle, l’énergie qu’il dégage et les traces qu’il dépose dans nos mémoires dont on sait qu’elles vont continuer à travailler en nous, à nous faire rêver et penser. C’est exactement ce qu’on ressent avec Berliner Mauer : Vestiges. Les Inrocks
Une si belle énergie et un talent si joyeux que l’on a envie de voir ce que va devenir le Birgit Ensemble. Le Monde
L’essentiel est là : la vie. Des corps en mouvement, des pensées en acte, des questions auxquelles on cherche des réponses, un théâtre qui s’invente en se faisant sans chercher à reproduire des modèles existants, mais sans ignorer l’histoire. Rue 89

Il y a un plaisir rare à découvrir de jeunes artistes lorsque, d’emblée, tout semble au rendez-vous : la force et la beauté du propos, la qualité du jeu des acteurs associée à l’invention d’un dispositif scénique qui lui correspond intimement, l’écriture du spectacle, l’énergie qu’il dégage et les traces qu’il dépose dans nos mémoires dont on sait qu’elles vont continuer à travailler en nous, à nous faire rêver et penser. C’est exactement ce qu’on ressent avec Berliner Mauer : Vestiges. Les Inrocks
Une si belle énergie et un talent si joyeux que l’on a envie de voir ce que va devenir le Birgit Ensemble. Le Monde
L’essentiel est là : la vie. Des corps en mouvement, des pensées en acte, des questions auxquelles on cherche des réponses, un théâtre qui s’invente en se faisant sans chercher à reproduire des modèles existants, mais sans ignorer l’histoire. Rue 89

Il y a un plaisir rare à découvrir de jeunes artistes lorsque, d’emblée, tout semble au rendez-vous : la force et la beauté du propos, la qualité du jeu des acteurs associée à l’invention d’un dispositif scénique qui lui correspond intimement, l’écriture du spectacle, l’énergie qu’il dégage et les traces qu’il dépose dans nos mémoires dont on sait qu’elles vont continuer à travailler en nous, à nous faire rêver et penser. C’est exactement ce qu’on ressent avec Berliner Mauer : Vestiges. Les Inrocks
Une si belle énergie et un talent si joyeux que l’on a envie de voir ce que va devenir le Birgit Ensemble. Le Monde
L’essentiel est là : la vie. Des corps en mouvement, des pensées en acte, des questions auxquelles on cherche des réponses, un théâtre qui s’invente en se faisant sans chercher à reproduire des modèles existants, mais sans ignorer l’histoire. Rue 89

Il y a un plaisir rare à découvrir de jeunes artistes lorsque, d’emblée, tout semble au rendez-vous : la force et la beauté du propos, la qualité du jeu des acteurs associée à l’invention d’un dispositif scénique qui lui correspond intimement, l’écriture du spectacle, l’énergie qu’il dégage et les traces qu’il dépose dans nos mémoires dont on sait qu’elles vont continuer à travailler en nous, à nous faire rêver et penser. C’est exactement ce qu’on ressent avec Berliner Mauer : Vestiges. Les Inrocks
Une si belle énergie et un talent si joyeux que l’on a envie de voir ce que va devenir le Birgit Ensemble. Le Monde
L’essentiel est là : la vie. Des corps en mouvement, des pensées en acte, des questions auxquelles on cherche des réponses, un théâtre qui s’invente en se faisant sans chercher à reproduire des modèles existants, mais sans ignorer l’histoire. Rue 89

Il y a un plaisir rare à découvrir de jeunes artistes lorsque, d’emblée, tout semble au rendez-vous : la force et la beauté du propos, la qualité du jeu des acteurs associée à l’invention d’un dispositif scénique qui lui correspond intimement, l’écriture du spectacle, l’énergie qu’il dégage et les traces qu’il dépose dans nos mémoires dont on sait qu’elles vont continuer à travailler en nous, à nous faire rêver et penser. C’est exactement ce qu’on ressent avec Berliner Mauer : Vestiges. Les Inrocks
Une si belle énergie et un talent si joyeux que l’on a envie de voir ce que va devenir le Birgit Ensemble. Le Monde
L’essentiel est là : la vie. Des corps en mouvement, des pensées en acte, des questions auxquelles on cherche des réponses, un théâtre qui s’invente en se faisant sans chercher à reproduire des modèles existants, mais sans ignorer l’histoire. Rue 89

autour du spectacle

  • dim 8 fév 18:00