Vous êtes ici

AFRICOLOR

concert - musique
Concert

Festival de musique – 29e édition

  • « MÉ 67 »
© Serge Bloch
  • 23 Novembre 2017

Un an avant mai 1968, dans un silence médiatique assourdissant, se produit en Guadeloupe un massacre resté gravé dans la mémoire des Antillais sous le nom de « Mé 67 ».
Des ouvriers en grève réclamant une hausse de salaire et l’égalité des droits sociaux, rassemblés devant la Chambre de commerce où se tiennent les négociations syndicales, se font tirer dessus par les forces de l’ordre.
Le bilan humain est très lourd, mais reste encore à ce jour imprécis. 2017 est l’année de l’ouverture officielle des archives ; Africolor et le TGP mettent « Mé 67 » en musique.

 

EXPÉKA TRIO
Création Africolor

Le gwoka est né pendant l’esclavage aux Antilles et tire ses origines de la musique africaine chantée et jouée par les esclaves des anciennes plantations. Casey, fille de Martiniquais née et élevée en métropole, a choisi le rap pour s’approprier sa culture antillaise et dénoncer les maux de sa génération. Sonny Troupé est un percussionniste dont le tambour ka a été le premier instrument, qu’il confronte désormais à d’autres styles tels que la soul, l’électro ou la jungle.
Ensemble, ils forment « Expérience Ka » ou la furieuse modernité d’un gwoka d’ici et de là-bas.

 

7SON@TO

Hommage à l’histoire guadeloupéenne, 7son@to joue le gwoka, le répertoire traditionnel de l’île. S’ils évoluent dans une idée de transmission culturelle, ces sept percussionnistes écrivent un nouveau récit ; ils sont la jeune génération de joueurs de tambours ka et sont bien décidés à le faire entendre. Ils interprètent le gwoka, musique de l’indépendance et de l’émancipation, en y ajoutant une touche résolument contemporaine.

 

DÈLGRES

Dèlgres, c’est un voyage entre la Guadeloupe et la Louisiane, des rythmes antillais mêlés au blues. Un nom inspiré du célèbre Louis Delgrès qui lutta corps et âme contre l’esclavage des Guadeloupéens. Le groupe offre une musique intense, un son de poussière, de lutte et d’espoir.

EXPÉKA TRIO (gwoka)

Voix Casey | Percussions Sonny Troupé | Flûte Célia Wa


7SON@TO (gwoka)

Chant, percussions et danse Djokael Méri, Didier Paller, Jonathan Riquet, Sadi Sainton | Danse Josué Réveillé | Percussions et chant Mickaël Glandor, Ludrick Siba | Percussions et danse Samory Sainton | Chant et danse Valérie Morand


DÈLGRES (blues créole)

Batterie Baptiste Brondy | Chant et guitare Pascal Danaë | Tube et Sousaphone Rafgee

Avec le soutien du Département de la Seine-Saint-Denis, du ministère de la Culture et de la Communication (Drac Île-de-France), le Département de l’Essonne, la Mairie de Paris, la Région Île-de-France, la Fondation pour l’Égalité des chances en Afrique, la SPEDIDAM, l’ADAMI, l’Organisation internationale de la Francophonie, le CNV, la SACEM.