Vous êtes ici

LE SAINT-DENIS JAZZ-CLUB

musique

Depuis six ans, le Saint-Denis Jazz-Club propose une programmation des grands noms de la scène du jazz. L’envie de continuer est plus forte chaque année avec un public fidèle et amical et des artistes toujours ravis de jouer la carte de la proximité.


CONCERTS À VENIR

LUNDI 17 AVRIL 2017 (HORS LES MURS – THÉÂTRE JEAN VILAR – Île-Saint-Denis)
« ROUGE C’EST ROUGE »

Géraldine Laurent, saxophone alto
Emmanuel Bex, orgue Hammond – vocoder
Louis Moutin, batterie

Le rouge est la couleur de la fête. Mais aussi du sang, de l’opposition et de la révolte.
Les racines du jazz sont dans les luttes sociales aux États-Unis, mais aussi en Europe et en France depuis longtemps.
La semaine sanglante, l’internationale, Bella cio, le chant des partisans, le temps des cerises … Dans la continuité de sa nouvelle création avec David Lescot « La Chose Commune » (qui met en scène La Commune de Paris), Emmanuel Bex revisite avec Géraldine Laurent et Louis Moutin, ces chants révolutionnaires en standards puissants qui font écho à l’actualité sociale et politique d’aujourd’hui.
Ils proposent ici une participation collective à l’engagement artistique et solidaire.

 

LUNDI 15 MAI 2017 À 20H30
LAURA PERRUDIN & LOUIS WINSBERG

Laura Perrudin, harpe – chant
Louis Winsberg, guitare

Du jazz, des musiques électroniques, du hip-hop et de la soul, des musiques traditionnelles et classiques de différentes régions du monde, Laura Perrudin ré-invente avec Louis Winsberg un monde  de correspondances et d’affinités sensorielles.
Harpe, voix et machines : La voix de Laura Perrudin, cristalline, comme un prolongement de son instrument, s’invite constamment, sur des beaux textes de la littérature anglaise, dans le manège enchanté où les possibilités étendues de sa harpe chromatique à cordes alignées rencontrent le monde virtuel des machines.
Louis Winsberg, est le guitariste de Sixun ainsi que nombres de projets personnels hauts en couleurs. Directeur artistique de Maurane, prix Django Reinhardt, il partagera la scène avec Laura pour un moment unique.

 

LUNDI 12 JUIN 2017 À 20H30
CRÉATION « LE BAL » D’EMMANUEL BEX & INVITÉS

 


 

CONCERTS PASSÉS

LUNDI 10 OCTOBRE 2016 À 20H30
DAS KAPITAL « KIND OF RED »

Hasse Poulsen, guitare – préparation électronique
Daniel Erdmann, saxophone ténor et soprano - électronique
Edward Perraud, batterie -  percussions – électronique

Concert événement : le trio Das Kapital est devenu un groupe incontournable des scènes et festivals européens. Les trois musiciens qui le composent (Danois, Allemand et Français) signent leur 4e album, « Kind of red », en écho lointain au « Kind of blue» de Miles Davis.
"On dit que le rock est mort. On dit que le jazz l'est aussi. On a enterré le socialisme. La liberté a été sécurisée. 68 est en retraite. On nous ordonne de divertir. On nous impose d'avoir peur et de se méfier d'autrui. Enfin... ce n'est pas vraiment notre genre" (Das Kapital).
 

LUNDI 14 NOVEMBRE 2016 À 20H30
TINISSIMA QUARTET « THIS MACHINE KILLS FASCISTS »

Francesco Bearzatti, saxophone ténor et soprano – clarinette
Giovanni Falzone – trompette – effets vocaux
Danilo Gallo, guitare basse
Zeno de Rossi, batterie – percussions

Adepte de la fusion sans limite des genres musicaux qui l'ont influencés (rock, punk, funk et bop et classique), Francesco Bearzatti est l'un des plus grands créateurs de la scène jazz contemporaine. Nous l’avions reçu, vous vous en souvenez, c’est sûr, avec son projet fusion bop-rock ahurissant et jouissif du "Monk’n’Roll". Il revient avec un nouveau projet fou, celui d'une biographie musicale d’un artiste indiscipliné et rebelle qui a chanté les États-Unis de la Grande Dépression, les luttes syndicalistes, et les espoirs du New Deal de Roosevelt, Woody Guthrie, celui qui a influencé Bob Dylan, Joan Baez, Bruce Springsteen, Billy Bragg ou encore The Clash…
 

LUNDI 12 DÉCEMBRE 2016 À 20H30
JEAN-PIERRE COMO TRIO

Jean-Pierre Como, piano
Thomas Bramerie, contrebasse
Stéphane Huchard, batterie

Un rendez-vous musical autour de deux univers : le répertoire des grands standards de jazz, mais aussi un hommage personnel aux musiques latines à travers une série de compositions originales, entre douceur de l'imaginaire et vitalité de la danse.
Le pianiste Jean-Pierre Como est un mélodiste merveilleux que l’on retrouve régulièrement aux côtés des plus grands jazzmen. Il se produit ici avec ses complices et pas des moindres, le contrebassiste Thomas Bramerie et le batteur Stéphane Huchard.

Première partie* à 20h
PIERRE DURAND ET JOCE MIENNIEL

Enrichis d’un séjour au Mali, Pierre et Joce présentent, en duo, l’essence blues de ce voyage en allant jusqu’à transformer les sons d’origines de leurs instruments, au point d’entendre le muezzin, la flûte peule ou le balafon sortir de la flûte traversière et de la guitare.

* Dans le cadre du festival AFRICOLOR

 

LUNDI 9 JANVIER 2017 À 20H30
CÉLINE BONACINA TRIO

Céline Bonacina, saxophone baryton – alto - soprano
Harilalaina Ratsimbazafy, batterie
Olivier Carole, basse

La passion des saxophones, alto, soprano, et plus particulièrement du baryton, a fait de Céline Bonacina une valeur sûre de la scène du jazz français et même internationale. Elle est l’une des belles révélations féminines de la scène jazz de ces dernières années (Victoire du jazz 2011). Après un séjour fondateur sur l’Ile de la Réunion, elle a inventé, autour de son saxophone baryton, un univers multicolore qui invite à la danse. Récompensée par la critique et ovationnée sur de grandes scènes, elle poursuit son parcours avec une vitalité impressionnante et une poésie tranquille qui va nous emporter loin, très loin...

 

LUNDI 27 FÉVRIER 2017 À 20H30
« BAA BOX » LEILA MARTIAL

Leila Martial, voix - claviers
Éric Perez, batterie - voix - sampler
Pierre Tereygeol, guitare- voix

Leila Martial est un enchantement !!! Avec Baa Box, deux partenaires aux fortes personnalités, elle conjugue toutes les langues d’une musique multidirectionnelle, fondée dans le groove et puisant sa fraicheur dans l’improvisation.
Elle ne chante plus en français mais en... langues, ou en esperanto interstellaire si vous préférez. Elle swingue, elle groove, elle dérape, elle contrôle, elle scatte sans clichés, elle crie, chuchote, triture comme il faut les boutons de ses pédales d’effets, et toujours avec le sourire (Jazz Magazine)

 

LUNDI 27 MARS 2017 À 20H30
« SUPPLEMENT D’ÂME » JEAN-PHILIPPE VIRET

Sébastien Surel, violon
Joyan Renard, alto
Eric-Maria Couturier, violon
Jean-Philippe Viret, contrebasse

« J’avouerai de bonne foi que j’aime beaucoup mieux ce qui me touche que ce qui me surprend. ». Cette phrase de Couperin, Jean-Philippe Viret la partage au combien. En reprenant et détournant quelque peu « Les idées heureuses » paru en 1713  et en associant à ce programme ses propres compositions.
Une profondeur mélodique, souvent introspective, nous attire dans une rêverie sinueuse d’où émergent des sentiments du quotidien, à la fois tendres, gais, drôles et mélancoliques.
Ce projet défend l’idée qu’il se fait de la musique : mariage de toutes les cordes, des plus graves aux plus aigues, mariage de l’écriture et de l’improvisation, contrôle de l’instrumentiste et lâcher prise de l’artiste.