Vous êtes ici

LES COMPAGNONNAGES

Le Théâtre Gérard Philipe accueille en « compagnonnage » des équipes artistiques qui bénéficient ainsi d’une salle, d’un temps de répétition, d’un accompagnement technique, de la possibilité de présenter leur travail lors de séances publiques. Il s’agit d’adapter au mieux l’outil aux besoins de chacun, d’aider les projets à mûrir, d’accorder le temps nécessaire au processus de création. Pas de cahier des charges à remplir.
Pas d’obligation de résultat.
Ces compagnonnages témoignent de la volonté du TGP d’être une maison au service des artistes.
 


 

COMPAGNONNAGES À VENIR

 

La Modification des organes génitaux chez les poissons du Lac de Thoune

Vendredi 20 janvier 2017 - à 17h30

Conception, texte et mise en scène Élodie Segui et Emmanuelle Destremau
Musique et création sonore Emmanuelle Destremau (alias Ruppert Pupkin) / Billy Jet Pilot
Scénographie Élodie Segui et Éric Delmotte
Vidéo Éric Delmotte
Avec Elodie Segui, Emmanuelle Destremau, Billy Jet Pilot
Production Compagnie l’Organisation

« Pour une raison inconnue, d’étranges déformations des organes génitaux ont été observées chez les corégones du lac de Thoune. Des modifications d’ordre génétique, des maladies infectieuses ou de polluants toxiques sont entre autres considérés comme cause ». Extrait de la recherche scientifique menée par une équipe de biologistes au sein du département de Toxicologie de l’environnement du Canton de Berne.
Cette étude est le point de départ de notre nouvelle création dont l’axe central est l’impact de notre milieu qu’il soit naturel, social, historique, ou psychique sur nos organismes. La théâtralité et les fantasmagories plastiques dont recèle le sujet nous ont inspiré un spectacle polymorphe mêlant écriture, corps, matières organiques, musique, danse, biologie et vidéo - dans lequel nous cherchons des échos à nos propres angoisses et fascinations face aux mystères qui lient l’Homme à son environnement.



 

• Bruno Boulzaguet, écriture et mise en scène, en collaboration avec Aziz Chouaki, Theodorous Group, projet Palestro
• Collectif Warn!ng, projet Insanae Navis, création originale sur un livret et une musique de Januibe Tejera de Miranda
 



 


 

COMPAGNONNAGES PASSÉS


Mamiwata

Jeudi 29 et vendredi 30 septembre 2016 - à 18h

De et par Astrid Bayiha
Avec Astrid Bayiha, Swala Emati et Jordan Large
Production Collectif 36 bis
Durée estimée 1h

" Quelque part. Très très loin. Au bord de l'Océan Atlantique.
Trois êtres dans un asile. Leur terre d'asile. Mamiwata, Lui et Maidai. Trio de fêlures ambulantes, rescapées de cataclysmes. Mamiwata est au centre, orpheline et parricide, elle est devenue serial-killeuse. Monstrueuse femme monstre, descendante d'une fille de l'eau, plus communément appelée... sirène. Son histoire ancrée en elle, comme un mythe imprégné d'autres mythes, indélébiles. Êtres réels ou créatures fantastiques ? ... Dire, raconter, inventer par nécessité de survivre et peut-être... réinventer. "

 

Les Sept Fous
Compagnie En Cavale


Vendredi 4 novembre 2016 - à 16h30

d'après d'après Los Siete Locos de Roberto Arlt

Mise en scène : Théo Pittaluga
Avec Elsa Canovas, Adrien Noblet, Victor Garreau, Raphaël Mostais, Clément Séjourné
Musicien: Filip Wojtyra
Lumière: Victor Arancio
Scénographie: Théo Pittaluga et Chloé Ambrogi
Costumes: Manon Lancerotto
Durée estimée 1h

"Roberto Arlt a marqué de son empreinte la littérature argentine du XXe siècle. Fils d’émigrants, ouvrier, inventeur raté, journaliste, écrivain hanté par sa jeunesse malheureuse, souffrant toute sa vie du manque d’argent, il ne cessera de décrire à travers son œuvre les abîmes de l’être humain asservi à la ville. Porté par une écriture en uppercut, Les 7 Fous nous offre le destin d’un homme qui, confronté à l’humiliation, la violence et la misère, cherche une échappatoire dans le rêve et la folie. Par son errance dans les rues citadines, les rencontres de personnages brisés, on explore les questions de l’existence, les limites sensibles du “bien”, du “mal”. Une écriture tant poétique et viscérale que sarcastiquement drôle."

L’homme qui
(prenait sa femme pour un chapeau)

Compagnie L'Élan


Jeudi 10 et vendredi 11 novembre 2016 - à 18h30

d’après Oliver Sacks

Mise en scène Gérôme Ferchaud
Avec Audrey Montpied, Gérôme Ferchaud
Création lumière Maurice Fouilhé
Durée estimée 1h15

"Un musicien qui prend la tête de sa femme pour un chapeau, un tourettien incapable de renoncer à son syndrome de Tourette, une femme ayant perdu la proprioception... Oliver Sacks nous livre son regard sur différents patients qui ont marqué son parcours de neurologue. Avec puissance et poésie se déploient sous nos yeux des portraits surprenants d'hommes et de femmes en prise avec le réel, cherchant avec abnégation comment rester debout quand tout menace de s'écrouler. Ce sont des récits de vies bousculées étonnants par leur manière de réinventer un rapport à soi et au monde. A travers ce voyage, Oliver Sacks nous invite à nous défaire de nos a priori, à regarder le monde avec d'autres yeux, au delà des étroites limites de la normalité."
 


Ogres

Compagnie des Ogres

Vendredi 18 novembre 2016  à 18h30

de Yann Verburgh

Mise en scène Eugen Jebeleanu
Avec Gautier Boxebeld, Clémence Laboureau, Radouan Leflahi, Ugo Léonard et Claire Puygrenier
Durée estimée 45 min

"Ogres propose un voyage au cœur de l'homophobie, aujourd'hui, dans le monde. Nous suivons comme un fil rouge, entre les différents cas traités, l'histoire de Benjamin, torturé et laissé pour mort dans un bois de Normandie. De la France à la Russie, de l'Ouganda à l'Iran, ce texte dresse un état des lieux d'une discrimination qui exclut socialement, qui tue directement ou indirectement, qui existe sous toutes sortes de formes, provoquant douleurs et souffrances. Au total 28 scènes, 14 destinations et 30 personnages, où se confrontent les points de vue des victimes, des agresseurs, des familles, des témoins."



Certains compagnonnages se poursuivent d’une saison à l’autre :

• Élodie Ségui et Emmanuelle Destremau, écriture et mise en scène, compagnie L’Organisation, projet La Modification des organes génitaux chez les poissons du Lac de Thoune
• Laurent Cogez, mise en scène, collectif Colette, projet Presque l’Italie de Ronan Chéneau

D’autres sont nouveaux :

• Astrid Bayiha, écriture et mise en scène, projet Mamiwata en collaboration avec le collectif 36 bis
• Théo Pittaluga, mise en scène, compagnie En Cavale, projet Les Sept Fous, d’après le roman de Roberto Arlt
• Gérôme Ferchaud, mise en scène, compagnie L’Élan, projet L’Homme qui prenait sa femme pour un chapeau d’Oliver Sacks
• Bruno Boulzaguet, écriture et mise en scène, en collaboration avec Aziz Chouaki, Theodorous Group, projet Palestro
• Collectif Warn!ng, projet Insanae Navis, création originale sur un livret et une musique de Januibe Tejera de Miranda

Nouveauté également, la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon, Centre national des écritures du spectacle et le TGP s’associent pour présenter une lecture publique du texte Ogres de Yann Verburgh, auteur en résidence.